Santa Maria de Cardet

Santa Maria de Cardet conserve l’une des absides les plus spectaculaires de la vallée. Le temple a été construit sur la pente raide de la montagne, profitant de l’irrégularité du terrain pour construire une petite crypte à l’intérieur, la seule de tout le complexe.

Contrairement au reste des églises de la vallée, ici le clocher est constitué d’un clocher-mur, résultat des transformations baroques que le temple a subies.

Lors de la dernière restauration, l’intention était de maintenir l’intérieur de l’église tel qu’il était au début du XXe siècle.

Chronologie

XIe – XIIe siècle
Première période de construction.

XIIe – XIIIe siècles
Construction abside et voûte en berceau.

XVIIe – XVIIIe siècles
Réformes baroques qui lui confèrent l’aspect actuel.

2005-2006
Restauration.

Visite virtuelle

En savoir plus

Histoire

Au Moyen Âge, les possessions des seigneurs d’Erill dans la Vall de Boí commençaient au détroit de Cabanasses, juste en dessous du village de Cardet.

Le village et son église sont situés dans une position très stratégique : depuis Cardet, il était possible de contrôler l’accès à la vallée et à une grande partie du territoire.

La première nouvelle faisant référence à la ville de Cardet se trouve dans un document datant de 1054, où le village de Cardeto est mentionné.

Elle est également documentée dans le testament de Bernat d’Erill en 1157, lorsque, avant de partir en pèlerinage à Jérusalem, il cède Cardet au monastère de Lavaix (qui était situé près de Pont de Suert). Dans ce document, Cardet n’est pas appelé le village, mais plutôt le château de Cardet, ce qui suggère l’emplacement stratégique du village.

Les formes de l’architecture

Santa Maria de Cardet est une église à une seule nef couverte par quatre sections de toiture voûtée. La nef est couronnée à l’est par une abside semi-circulaire.

Des deux côtés de la nef, on peut voir des demi-colonnes et des demi-piliers fixés aux murs. Leur fonction était de supporter le poids de la voûte en berceau qui recouvrait le bâtiment à l’époque romane.

Le plan de l’église a été modifié à l’époque moderne, lorsqu’une sacristie et une chapelle ont été ajoutées.

La crypte

Santa Maria a été construite en profitant de l’irrégularité du terrain, ce qui lui a permis d’avoir deux étages, celui de l’église elle-même et celui de la crypte, située sous le presbytère.

L’espace de la crypte est adapté à la forme semi-circulaire de l’abside et est couvert par une voûte en berceau. Dans la partie centrale du mur, il y a une fenêtre à un seul côté avec un arc de plein cintre.

Sur la façade ouest se trouve la porte d’entrée du temple, qui s’ouvre à travers un porche construit à une date ultérieure.

Regardons-la de l’extérieur

L’abside de Santa Maria de Cardet est l’une des plus spectaculaires de toutes les églises romanes de la vallée. Elle est décorée des différents motifs lombards qui se répètent dans toutes les églises de la vallée : les arcatures, la frise dentelée et les lésènes.

Santa Maria de Cardet est la seule église de la vallée qui ne possède pas de clocher, mais plutôt un clocher-mur baroque qui couronne la façade principale.

La porte de l’église conserve une excellente ferronnerie médiévale décorée de motifs géométriques sur la partie latérale et d’une partie supérieure très bien travaillée à l’extrémité.

Regardons-la de l’intérieur

Santa Maria de Cardet est la plus petite église de la vallée. Aujourd’hui, l’intérieur de l’édifice semble encore plus petit en raison de la présence du retable baroque qui remplit l’espace de l’abside.

Lors de la dernière restauration, l’intention était de maintenir l’intérieur de l’église tel qu’il était au début du XXe siècle. Les éléments architecturaux ont été respectés (le retable, la sacristie et la chapelle) et les biens meubles postérieurs à l’époque romane.

Décoration

À l’intérieur de l’église de Santa Maria de Cardet, le devant d’autel datant de la seconde moitié du XIIIe siècle a été retrouvée au début du XXe siècle. Elle est actuellement conservée au Musée National d’Art de Catalogne et une reproduction peut être vue à l’intérieur de l’église.

Le devant d’autel de Santa Maria de Cardet a été réalisée par l’atelier Ribagorça. On connaît plusieurs œuvres de cet atelier, toutes très similaires en termes de technique et de style, comme le devant d’autel de l’ermitage de Sant Pere de Boí, (ermitage aujourd’hui en ruines).

Le devant d’autel de Cardet est en bois et est décoré de reliefs en stuc sur lesquels on trouve diverses scènes peintes selon la technique « à tempera » (pigments mélangés avec de l’œuf).

Cette oeuvre est dédiée à la Vierge Marie et à son fils Jésus, et représente diverses scènes de la vie de la Vierge qui peuvent être identifiées par différentes inscriptions.

Le devant d’autel est présidé par la Vierge et l’Enfant Jésus, à l’intérieur d’une mandorle. Marie est couronnée et assise au trône, avec l’Enfant Jésus sur sa jupe, qui bénit de la main droite et tient le livre des Évangiles de la main gauche. Les quatre symboles des évangiles, le tétramorphe, sont représentés encerclant la mandorle.

Les registres latéraux représentent les scènes de la Visitation et de l’Annonciation séparées par une colonne, l’Épiphanie, les Rois Mages faisant l’offrande à l’Enfant, la scène de la Nativité et l’Annonciation aux bergers, le martyre des Innocents et la Fuite en Égypte.

L’église de Santa Maria de Cardet a également conservé jusqu’au début du XXe siècle une poutre originale avec une décoration picturale, actuellement conservée au Musée National d’Art de Catalogne.

Galerie

19 de juin

Sant Climent de Taüll

FERMÉE

Le prochain 19 de juin Sant Climent de Taüll sera FERMÉE pour des tâches de mainenance du mapping de 11 à 17h.

Desolés pour le dérangement.